Aurel Automobile
Tél. : 09 86 53 60 93| Port. : 06 98 66 23 61 |12, Rue des Longues Raies |78440 Gargenville

Catalyseur : composante essentielle de l’échappement

06/08/2018

Catalyseur : composante essentielle de l’échappement

Le catalyseur d'échappement est un composant du système d'échappement, qui peut peser jusqu'à une dizaine de kilos. Il est constitué d'une coque en acier inoxydable et d'un noyau en céramique imprégné d’un métal précieux : du platine ou du rhodium.

Rôle et fonctionnement

Le catalyseur est l'une des composantes essentielles du système antipollution d’un véhicule. Il permet d'éliminer une grande partie des rejets nocifs du moteur en les transformant en eau et en gaz inoffensifs pour mieux respecter l'environnement.

Son fonctionnement dépend principalement du type du catalyseur. En effet, il en existe deux types :

  • Le catalyseur d'échappement à trois voies, intégré aux moteurs essence

La haute température requise provoque trois réactions chimiques simultanées qui transforment l'oxyde d'azote, le monoxyde de carbone et les hydrocarbures imbrûlés en dioxine de carbone et en eau.

  • Le catalyseur d'échappement à deux voies, intégré aux moteurs diesel

La haute température requise provoque deux réactions chimiques qui transforment le monoxyde de carbone et les hydrocarbures imbrulés en dioxine de carbone et en eau.

catalyseur echappement

Catalyseur en panne

Une étrange fumée ou un bruit métallique provenant de l'échappement sont les premiers signes d'un catalyseur aux performances altérées. Dans ce cas, il faut détecter les problème avantd e procéder un contrôle technique.  En effet, les principales causes de la défaillance d’un catalyseur que peut détecter le diagnostic auto sont :

  • Essence dans le système d’échappement

Les problèmes qui peuvent entraîner la présence d’essence dans le système d’échappement peuvent être des injecteurs défectueux ou une soupape d’arrêt qui fonctionne mal. Une panne du détecteur d’oxygène peut également affecter le mélange air/essence. Ainsi, le catalyseur peut fondre ou encore devenir incapable de convertir les hydrocarbures en éléments inoffensifs.

  • La présence d’huile ou d’antigel dans le système d’échappement

L’huile et l’antigel sont également très nocifs pour le catalyseur. À haute température, ces produits créent un lourd résidu qui recouvre la céramique catalytique et bloque les passages d’air. Ceci restreint le flux de l’échappement et augmente la pression en aval du catalyseur. La chaleur et les gaz d’échappement peuvent ainsi stagner dans le moteur, ce qui provoque la perte de puissance et la surchauffe des composantes du moteur.

Les causes probables de cette situation sont l’usure des anneaux de pistons, le bris des sièges de soupapes ou des joints, de même qu’une déformation des composantes du moteur.

  • Le moteur mal réglé

De nombreux bris de convertisseurs catalytiques sont dus à un moteur qui n’est pas au point. Parmi les problèmes fréquents qui empêchent la combustion complète de l’essence dans le cylindre, l'on trouve : le mélange air-essence incorrect, les bougies encrassées, les fils détériorés et la désynchronisation du système d’allumage. L’essence risque ainsi de s’infiltrer dans le système d’échappement et de s’enflammer au contact du catalyseur. Ceci entraîne la surchauffe de la pièce et risque de faire fondre la céramique catalytique.

  • Dommages routiers ou support brisé

L’intérieur d’un catalyseur est fait d’un matériau léger et très fragile. Certes, il existe une nappe épaisse qui l’isole et le protège contre les impacts. Néanmoins, le choc de pierres et de débris, ou encore la rupture d’un support peuvent occasionner la fracture du convertisseur.

En effet, quand  la céramique catalytique est endommagée, les morceaux brisés s’entrechoquent et entraînent l'interruption du flux de l'échappement. Résultat : une hausse de la pression causant une perte de puissance et une augmentation de la chaleur.

Retour
Top