Aurel Automobile
Tél. : 09 86 53 60 93| Port. : 06 98 66 23 61 |12, Rue des Longues Raies |78440 Gargenville

Poids lourds : perspectives de décarbonisation

02/10/2018

Poids lourds : perspectives de décarbonisation

Le terme poids lourds est utilisé en France pour désigner les gros camions. Le terme désigne, en effet, les véhicules lourds dont le poids dépasse le PTAC. Le poids total autorisé en charge est de 3,5 tonnes. Cette classification nécessite ainsi une réglementation spécifique adaptée aux caractéristiques de ces véhicules poids lourds.

Les poids lourds sont présents dans le transport routier de marchandises :

  • Camion poids lourds
  • Le camion porteur
  • Et le camion-benne
  • Semi-remorque
  • Train routier
  • Transporteur spécifique d’engins

Ainsi que le transport de personnes comme les bus et trolleybus.

La motorisation des poids lourds a subi une évolution pour répondre aux réglementations en vigueur. En effet, un règlement européen propose une réduction de 30 % des émissions de CO2 d’ici 2030 sur tout le territoire de l’UE.

 

poids lourds

 

Quel avenir pour les émissions de CO2 par les poids lourds ?

La Commission européenne a présenté un nouveau règlement pour encadrer les émissions carboniques des poids lourds sur le territoire européen. En effet, ces émissions vont augmenter de 9 % entre 2010 et 2030 si on ne prend aucune décision. Pour cette raison, le nouveau règlement présenté en mai 2018 propose que les nouveaux véhicules poids lourds immatriculés jusqu’à 2025 dans l’Union européenne doivent émettre 15 % de leurs émissions en 2019 et 30 % de moins vers 2030.

La fondation européenne pour le climat a publié le 6 septembre un rapport détaillant les bienfaits environnementaux de la réduction de l’émission de CO2 par les poids lourds. Il a été réalisé par le cabinet de conseil Cambridge Econometrics sur les effets de la décarbonisation sur le moyen (2030) et le long terme (2050). Ce rapport s’articule autour de deux axes principaux :

La réduction de l’importation du pétrole

22 % des émissions du transport routier européen proviennent du secteur du transport de marchandises par l’intermédiaire des poids lourds. Ces émissions sont susceptibles d’augmenter de 14 % d’ici 2040 si aucune mise en place de normes spécifiques.

Le règlement que la commission a présenté impose que les véhicules industriels soient équipés de systèmes de réduction d’émission de CO2 et qu’ils soient plus économiques en consommation de carburant. Des amandes sont également proposées pour pénaliser les excès d’émissions détectés lors du contrôle technique de poids lourds.

La décarbonisation progressive du transport routier permet de réduire les importations européennes d’un milliard de barils équivalents pétrole d’ici à 2030. D’environ 11 milliards de barils équivalents pétrole cumulés, d’ici à 2050. À cet effet, la croissance économique de l’UE augmentera alors que la pollution de l’air allait diminuer.

L’utilisation des sources d’énergie alternatives

L’utilisation des moteurs à propulsion électrique ou à hydrogène pour les véhicules de poids lourds aura pour effet la réduction des importations de carburant. L’optimisation des moteurs diesel permet la réduction de la consommation des poids lourds en carburant. Un moteur diesel plus efficace permet de fournir plus d’énergie. Il est capable également de réduire ses émissions de 30 % à chaque kilomètre il parcoure d’ici 2020.

Afin de poursuivre la décarbonisation après 2030, le remplacement des moteurs thermiques par des moteurs électriques ou des piles à combustible sera la solution la mieux adaptée. La reprogrammation du calculateur moteur reste également une solution envisageable pour améliorer les performances.

 

Retour
Top