Aurel Automobile
Tél. : 09 86 53 60 93| Port. : 06 98 66 23 61 |12, Rue des Longues Raies |78440 Gargenville

Agrocarburants ou biocarburants : définition, avantages…

01/11/2021

Agrocarburants ou biocarburants : définition, avantages…

Les agrocarburants, appelés aussi biocarburants, représentent des carburants qui sont produits à partir de matières organiques animales ou végétales. Par contre, les carburants fossiles sont dérivés, par exemple, du pétrole.

Cette alternative est étudiée par plusieurs pays importateurs de pétrole, tels que la France (qui importe 90% de ses besoins en pétrole), afin de faire face à la hausse croissante et constante du prix du baril due à l’amenuisement des réserves.

 

Agrocarburants - Les filières du biofuel

Le biofuel se divise en 3 filières principales :

Le carburant fait à partir de plantes oléagineuses

Ces plantes contiennent de l’huile (colza, tournesol…). Cette dernière peut être, en effet, transformée en Esters Méthyliques d’Huile Végétale (transformation chimique). Par ailleurs, cette catégorie concerne également les huiles brutes qui sont obtenues par pressage des graines. Ce composant représente de 5 à 30% du Biodiesel ou Diester.

L’éthanol

C’est un carburant à base d’alcool qu'on extrait des plantes à base d’amidon ou de sucre comme la canne à sucre, la betterave et le maïs. Également, on peut le mélanger avec de l’isobutène (l’Ethyl Tertio Butyl Ether / ETBE). L’éthanol est aujourd’hui quasi substituable à l’essence. En France, le blé et la betterave représentent les principales ressources agricoles qu'on utilise pour produire l'éthanol dit « bioéthanol ». Toutefois, on utilise principalement le maïs aux Etats-Unis et la canne à sucre au Brésil. D’autre part, on peut combiner l’éthanol pur avec de l’essence (entre 5 et 85%). Cependant, au-delà de 20%, le véhicule nécessite une adaptation spécifique (installation kit éthanol ou reprogrammation moteur).

Le biogaz ou méthane

On peut l’obtenir grâce à la fermentation des matières organiques sans oxygène. On peut utiliser ce carburant directement après purification (Gaz Naturel Véhicule).

 

Les trois générations d’agrocarburants

On distingue entre plusieurs générations de biocarburants utilisant des matières premières d’origines différentes :

Les biocarburants de première génération

On cite, par exemple, le bioéthanol et le biodiesel qu'on fabrique avec des plantes riches en huiles ou en sucres, aussi consommées par les humains ou les animaux d’élevage.

Les agrocarburants de seconde génération

Ces techniques permettent l’exploitation de l’éthanol cellulosique avec du bois ou, par exemple, à partir de la paille. Ils ont souvent recours à des plantes qui ne sont pas comestibles afin de réduire la concurrence avec l’agriculture à destination alimentaire.

Les biocarburants de troisième génération

Cela renvoie à des techniques récentes qui utilisent des algues capables de produire de l’huile.

 

Pourquoi utiliser les agrocarburants ?

  • Réduire la dépendance au pétrole.
  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre.
  • Valoriser les déchets vu qu'on fabrique certains agrocarburants à partir de résidus tels que les huiles usagées et le marc de raisin.
  • Réaliser des économies en carburant et, donc, en argent.

 

Les agrocarburants sont-ils une alternative sans défauts ?

Des émissions de GES qui sont simplement déplacées

Afin de produire plus d’agrocarburants, il faut parallèlement augmenter la superficie des terres agricoles, ce qui est susceptible d’engendrer la destruction de zones forestières, génératrices de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, les émissions de GES des moyens de transports peuvent baisser, cependant, celles dues à la déforestation vont augmenter ! Ainsi, on ne parle vraiment pas de réduction des émissions de GES, mais plutôt de transfert.

En outre, ce dernier se fait, généralement, aux dépens de pays en développement.

La biodiversité et la sécurité alimentaires sont en danger

En outre, la déforestation met en danger la biodiversité des zones forestières ainsi que tout le cadre de vie des populations. En Indonésie, la culture du palmier à huile représente l’exemple le plus spectaculaire. Aussi, les terres de Papouasie-Nouvelle-Guinée peuvent suivre.

Par ailleurs, l’augmentation des cultures adressées à la production des agrocarburants cause l’augmentation des prix des produits alimentaires ainsi que la réduction des réserves alimentaires mondiales.

Retour
Top
Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.
Tout refuser
Personnaliser
Tout autoriser
Paramètres cookies