Aurel Automobile
Tél. : 09 86 53 60 93| Port. : 06 98 66 23 61 |12, Rue des Longues Raies |78440 Gargenville

Le système ESP : quelle utilité et comment fonctionne-t-il ?

15/03/2021

Le système ESP : quelle utilité et comment fonctionne-t-il ?

L'ESP est un système d’aide à la conduite. Il est devenu obligatoire sur les voitures neuves immatriculées en France, et ce, depuis le 1er janvier 2012.

Jetons ensemble un coup d’œil sur ce système !

ESP

 

C'est quoi le système ESP sur une voiture ?

L’ESP (Electronic Stability Program), appelé aussi ESC (Electronic Stability Control) et « correcteur électronique de trajectoire », est un système qui a été mis en place par l'équipementier allemand Bosch dans les années 1990.

Comme l’ABS et l’ASR, l’ESP représente une aide à la conduite électronique. On le trouve, aujourd’hui, installé de série sur les voitures neuves. C’est un élément indispensable à la sécurité des automobilistes.

 

1. Quel est le rôle du système ESP ?

L’ESP permet d’améliorer l’adhérence et la trajectoire de la voiture, notamment, sur un sol mouillé. On le trouve généralement accompagné de 3 autres systèmes de sécurité :

  • Le système ABSet le calculateur ABS : en cas de freinage d’urgence, il permet d’éviter le blocage des roues ;
  • L’EBD (EBV/ECB) : ce système module la puissance de freinage des roues et permet ainsi la gestion de la répartition électronique de freinage ;
  • Le système ASR : c’est un système électronique antipatinage qui régule l’accélération afin de réduire la perte d’adhérence des roues motrices.

L’association de ces systèmes ensemble permet d’améliorer considérablement la sécurité du conducteur sur la route :

  • Quand il roule à grande vitesse ;
  • Lorsqu’il conduit sur autoroute et qu’il n’est pas bien concentré ;
  • En cas de mauvaises conditions météorologiques.

Remarque :

Les constructeurs automobiles utilisent divers noms marketing pour désigner l’ESP :

  • « VDC » (« Vehicle Dynamic Control ») : Cette appellation est utilisée par Nissan, Alfa Romeo et Fiat.
  • « DSC » (« Dynamic Stability Control) : c’est le nom utilisé par BMW, Jaguar et Volvo.
  • Certaines autres marques appellent ce système par « StabiliTrak » ou « AdvanceTrak ».

 

2. De quoi le système ESP est-il composé ?

Quand la voiture comprend qu’il y a un danger, l’ESP peut s’activer. Afin d’analyser la situation et détecter ce danger, le système utilise différents capteurs qui le composent :

  • Le capteur de roues : il sert à mesurer la vitesse de rotation de chaque roue ;
  • Capteur de vitesse : il calcule la vitesse du véhicule, et ce, de façon plus précise que celle que le compteur affiche ;
  • Le capteur d’accélération transversale : il mesure l’accélération qui agit sur la voiture de façon perpendiculaire au sens de déplacement ;
  • Capteur d’angle du volant : on peut le trouver dans la colonne de direction ou près de la suspension avant. Son rôle est de mesurer l’angle d’entrée de la direction ;
  • Le capteur de vitesse de lacet : ce capteur alerte le système quand l’inclinaison du véhicule atteint un seuil anormal qu’il trouve dangereux.

 

3. Comment le système fonctionne-t-il ?

Le système ESP permet de corriger la trajectoire de la voiture en agissant simultanément sur le système de freinage et l’arrivée des gaz.

Par ailleurs, le calculateur ESP connaît les lois de la physique et aussi comment une voiture réagit dans l’espace. Les capteurs lui transmettent les informations pour qu’il puisse détecter rapidement si la situation est critique.

L’ESP peut donc se trouver utile dans des situations comme :

La perte d’adhérence

Par exemple, quand vous roulez sur une plaque de verglas un freinage uniforme au niveau des 4 roues de votre voiture (sans ESP) créé un déséquilibre et une perte de contrôle. L’ESP, en revanche, active un freinage plus important sur certaines roues afin de conserver un maximum d’équilibre.

L’évitement d’obstacles 

Généralement, lorsqu’on souhaite éviter un obstacle sur la route, on donne un coup de volant brusque. Le système ESP reçoit les données qui concernent la situation grâce aux capteurs de roues et de position et procèdera au freinage de façon individuelle pour garder la trajectoire souhaitée par l’automobiliste.

L’aide au virage 

Quand on prend rapidement un virage, le système ESP accentuera le freinage sur les roues se trouvant sur le côté du virage pour éviter un freinage uniforme et ne pas rater le virage. En cas de sous-virage, soit, quand le train avant glisse et que le véhicule va tout de droit au lieu de suivre sa trajectoire, l’ESP aide à effectuer un freinage sur la roue arrière intérieure.

Par ailleurs, en cas de survirage, soit, quand le train arrière du véhicule décroche et que la voiture part en tête-à-queue, le système aide à freiner la roue avant extérieure.

 

4. Quelles sont les limites de ce système ?

Le système présente 2 limites principales :

  • Le système ESP, contrairement à ce qu’on croit, n’augmente pas les performances de la voiture. Par ailleurs, certes il limite les risques d’accidents mais ne peut pas les éviter totalement si la situation est assez grave. L’ESP est, en effet, juste un élément de soutien.
  • Il peut arriver que le système tombe en panne, par exemple, quand un capteur ne joue plus correctement son rôle.

 

5. Le voyant ESP

Le voyant ESP représente un symbole de couleur orange avec une voiture en dérapage. Il peut s’allumer en cas de :

  • Quand vous insérez le contact et que vous démarrez le moteur. Le voyant s’allume, puis, il s’éteint.
  • Quand le système est activé, le voyant s’allume pendant votre conduite pour indiquer que l’ESP a été actionné afin d’ajuster votre trajectoire en ce moment.
  • En cas de dysfonctionnement de l’un des capteurs ou du calculateur, le voyant demeure allumé jusqu’à la réparation du défaut.

En tout cas, en cas de problème, il faut faire appel à un professionnel pour un diagnostic et une éventuelle réparation.

Remarque :

Le système ESP n’exige pas une maintenance particulière. Son ampoule peut toutefois devenir grillée avec le temps. Dans ce cas, il faudra juste la remplacer.

 

6. Peut-on le désactiver ?

Pour la plupart des voitures vendues aujourd’hui, le système ESP peut être déconnecté en cliquant un peu longtemps sur un bouton dédié se trouvant sur le tableau de bord. Cependant, cette option est destinée plutôt aux usagers de voitures sportives souhaitant aller au bout des performances.

Vous pouvez, par contre, débrancher ou désactiver temporairement le système dans certaines conditions.

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site