Aurel Automobile
Tél. : 09 86 53 60 93| Port. : 06 98 66 23 61 |12, Rue des Longues Raies |78440 Gargenville

Ce qu’il faut savoir sur l’injection indirecte voiture !

28/09/2021

Ce qu’il faut savoir sur l’injection indirecte voiture !

L’injection indirecte n’est plus utilisée sur les voitures neuves.  Qu’est-ce que la différence entre injection directe et injection indirecte ?

La différence est surtout au niveau des performances.

 

L’injection est un système qui permet l’alimentation des moteurs à combustion. Elle permet aussi l’acheminement du carburant dans la chambre de combustion. Cela se fait grâce à une injection indirecte ou une injection directe.

 

I. L’injection directe

Aujourd’hui, l’injection directe est la méthode la plus répandue. Elle permet la réduction de la consommation de carburant et de respecter, ainsi, les nouvelles normes environnementales.

Le système d’injection directe limite, par ailleurs, les émissions polluantes et contribue à l’amélioration des performances, et ce, en augmentant le couple moteur lors du passage en bas régime.

D’autre part, la principale différence entre l’injection directe essence et l’injection directe diesel est que les moteurs diesels ont un bruit de combustion plus important. C’est pour cette raison que l’injection directe à rampe commune, appelée Common rail, a été mise en place.

Dans le cas d’une injection directe, le carburant est injecté directement dans la chambre de combustion (ou le cylindre) en temps voulu. Cela permet d’avoir une admission plus propre vu que la quantité de carburant injectée se trouve être plus contrôlée (système électronique).

 

II. L’injection indirecte

Aujourd’hui, les voitures neuves, diesel ou essence, ne sont plus équipées des systèmes d’injection indirecte.

Il faut souligner que le type d’injection dépend de la position des injecteurs. Pour l’injection indirecte essence, les injecteurs sont situés avant la soupape d’admission. Ainsi, un mélange air/carburant est admis dans le moteur grâce à l’ouverture de la soupape d’admission.

Lors d’une injection directe, les injecteurs se trouvent dans la chambre de combustion, soit, au-dessus du piston. Le mélange a lieu dans la chambre de combustion, vu que c’est l’air seul qui est admis par la soupape d’admission.

 

IIII. Les composants du système d’injection indirecte

La partie hydraulique

  • Un réservoir de carburant
  • Une pompe à essence électrique, très souvent immergée dans le réservoir
  • Une rampe d’alimentation, pour fixer les injecteurs à commande électromagnétique.
  • Un filtre à essence

La partie électrique

  • Un calculateur de gestion moteur : ce dernier permet de déterminer le temps d’injection qui est nécessaire après traitement des paramètres moteur.
  • Des capteurs pour transformer les valeurs de grandeur physique des paramètres en signaux électriques qui sont variables à destination du calculateur moteur. Exemples : la pression d’air, la vitesse moteur, la température moteur, l’arbre à cames, l’analyse des gaz et la charge moteur, etc.
  • Des actionneurs qui sont commandés par le calculateur comme la bobine d’allumage, les injecteurs, les électrovannes, les relais, etc.

 

IV. L’injection indirecte diesel

Dans ce cas, l’injecteur se trouve après la soupape d’admission. Cependant, il débouche dans une préchambre qui est en communication avec la chambre de combustion.

L’air qui se trouve au-dessus du piston est compressé grâce à la remontée de celui-ci. A la fin de l’étape de compression, le gazole sera injecté dans cette chambre. C’est là où une précombustion qui est au contact de l’air surchauffé (400 °C) va se produire. Ensuite, une réaction en chaîne s’ensuit et provoque la combustion complète dans la chambre principale.

L’injection indirecte diesel permet d’éviter des efforts violents sur le piston.

Par ailleurs, le système se compose d'un circuit d'alimentation ainsi que d'un circuit haute pression.

 

V. L’injection indirecte essence

Dans le cas de l’injection indirecte essence, on va trouver les injecteurs avant la soupape d’admission, dans la tubulure d’admission.
Ce système permet l’admission du mélange dans le moteur voiture lors de l’ouverture de la soupape. Les injecteurs vont permettre l’évacuation directe de l’air au-dessus du piston, dans la chambre de combustion.

 

Remarque :

Il est possible que le système d’injection de la voiture rende l’installation du boîtier Flexfuel impossible. Nous recommandons, de toute façon, la conversion par reprogrammation.

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site